Pendant plus d'une décennie sur la scène indé française il y eut Madinkà où Noël Matteï oeuvrait en tant qu'auteur et chanteur du groupe (3 albums et quasi 200 concerts dans l'Hexagone et en Belgique dont une soixantaine de dates remarquables dans les Zenith et autres salles prestigieuses notamment en première d'Indochine, Echo & The Bunnymen, New Model Army...

Puis, comme le garçon est également romancier, il y eut Plus Bisensuel que Sexuel, roman publié aux Editions Le Bord De L'Eau et remarqué au Salon Du Premier Roman et Salon Du Livre 2008.

En mai, il y aura la sortie du premier album solo de Dominik Nicolas (mythique guitariste-compositeur des plus grands tubes d'Indochine) sur lequel Noël Matteï a signé la quasi totalité des textes.

Et pour l'heure, il y a À Part, second et « conséquent » EP de l'artiste puisque fort de 9 titres (3 compositions originales et 6 remixes dont ceux de Dominik Nicolas, Gräce from Apoplexie, MelanoBoy...) DISPONIBLE sur toutes les plateformes de téléchargement digital.

Sur des mélodies pop à l'efficacité imparable et aux sonorités electro, Noël Matteï écrit et chante les images et les émotions. Son univers, bien à lui, est nourri notamment de ses références parfaitement digérées, qu'elles soient cinématographiques (Lynch, Haneke, Miller, Téchiné, Berger, Kieslowski, Wong Kar Waï...), littéraires (Duras, Nabokov, Kundera, Purdy...) ou musicales (du post punk des Young Marble Giants, The Cure, Laurie Anderson ou encore des français Elli & Jacno à Darc, Daho, Biolay... du rock poétique de Patti Smith en passant par la pop de Kate Bush, Austra, Tegan & Sara et l'electro de Air, Tiësto ou M83... sans oublier l'Oeuvre de Gainsbourg)